Quels sports pratiquer pour garder la forme au travail ?

garder la forme

Comment vous sentez-vous si à 35 ans, vous n’arrivez plus à monter trois étages sans être au bord de la crise cardiaque, il est peut-être temps de faire quelque chose. Les solutions existent même si vous passez vos journées à travailler. D’ailleurs la médecine du travail organise des exercices physiques intenses, mais de courte durée, vous permettent d’entretenir la fermeté de l’épiderme et rester en forme toute la journée. Et même si vous n’avez jamais fait de sport ou si vous avez cessé depuis longtemps ! On y arrive toujours, le tout est de suivre le bon programme. À vous de le moduler, au quotidien ou le week-end selon votre temps et vos préférences.

Réveil musculaire !

Au jour le jour, avant de travailler, des séances de réveil musculaire s’imposent (balade ou jogging dirigé avec un coach sportif), des cours de stretching, des abdos en piscine, du step ou de l’aquastep. Pour éliminer les courbatures : une bonne douche et un bon étirement. Au bureau, c’est une invitation à renouer avec le sport et une bonne hygiène de vie. Une équipe de médecins, psychothérapeutes, assure un suivi personnalisé des salariés pour prévenir les risques de santé au travail. La remise au sport est contrôlée grâce à un équipement de pointe et le suivi des performances au travail. À cela, s’ajoute le bilan diététique qui permet de vérifier le régime alimentaire et les capacités respiratoires. Et grâce à un programme ciblé, un salarié qui n’a pas fait de sport depuis quinze ans peut pratiquer l’exercice en groupe ou en individuel. Si la séance vous tente, cliquez ici et renseignez-vous sur les emplois du temps, les tenues de sports réglementaires ou juste pour prendre les conseils d’un professionnel.

Se mettre à la marche rapide

Si vous n’êtes pas particulièrement branchée sport, mais vous souhaitez entretenir votre forme ? La marche rapide est faite pour vous. Accessible quel que soit l’âge, elle se pratique n’importe où, en allant au travail, et à tout moment (matin, soir, pause déjeuner, week-end). En plus, dès que vous avez quelques minutes devant vous, en avant marche et votre corps vous dira merci. Et si vous profitez du moindre trajet pour aller au travail, faites de la marche rapide en jupe ou en pantalon. Ne pas mettre des vêtements trop serrés ! L’important, c’est d’avoir des chaussures amortissantes et un sac pour y loger escarpins et sac à main tout en gardant les bras libres. Pour éviter de transpirer ou d’avoir froid, on superpose les couches de vêtements et on se dévêt au fur et à mesure. Pendant le week-end, si la marche rapide est un but en soi, c’est un moyen de bouger et de s’oxygéner, dans un bois, un parc ou au bord de la mer. À cet instant-là, une tenue de sport est plus confortable et plus respirante qu’un tailleur.

Rester zen toute la journée avec le yoga

Le yoga est une forme de méditation très ancienne et de recentrage de l’énergie vitale qui est préconisé par le comité social de la médecine du travail grâce à ses vertus antistress. Elle peut se pratiquer en groupe ou en individuel au sein même de l’entreprise pour réduire la souffrance au travail. La difficulté de cet art réside dans l’assurance du geste et des postures. Pour avoir la concentration nécessaire, il faut se préparer mentalement. Pendant une dizaine de minutes, on choisit une posture, puis on ferme les yeux et on vide son esprit. Assise, les pieds parallèles, le dos droit pour que l’énergie circule jusqu’au bout des doigts, on s’entraîne à garder le coude levé tout en cassant le poignet, ce qui est assez difficile au début. Lorsque le corps est détendu et la respiration calme, on commence par changer de posture. Chacun travaille à son rythme et on peut s’arrêter en cas de tension musculaire ou mentale. Une à deux heures de séances est idéale pour harmoniser le corps et l’esprit : on se sent débarrasser des troubles musculo-squelettiques, de son stress et rempli d’une nouvelle énergie.

Une bonne condition physique augmente la sécurité au travail

L’activité physique, régulière, a un autre avantage : elle dynamise la circulation sanguine de la tête aux pieds, améliorant ainsi la productivité. La meilleure façon de s’y mettre, c’est d’essayer d’en faire deux fois par semaine. Mieux vaut courir un peu tous les jours ou deux fois le week-end. Rien ne sert d’imiter les champions, il suffit de trouver son rythme et de s’y adapter, petit-à-petit. Certains travaux demandent des conditions de travail pour l’accomplir, d’autres demandes des concentrations. Un salarié en forme doit avoir de l’endurance, de la force musculaire, de la souplesse des articulations, de la masse corporelle proportionnelle à son corps et de la tonicité. Pour revoir ces critères, il faudrait l’entretenir par 45 minutes d’activités sportives, trois fois par semaine, sinon elle diminue la performance. Et, pour que le comité social de la sécurité au travail puisse inclure d’avantages des activités recréatrices au bureau, il serait pratique de faire du sport régulièrement : marcher un peu tous les jours, monter les escaliers et faire quelques exercices de gym le matin suffiront à entretenir la forme.


Apprenez l’anglais avec la nouvelle méthode Wall Street English !
Hypnose thérapeutique : suivre une formation à Paris