Bénéficiez d’une formation adulte gratuite

formation adulte gratuite

Etudier et approfondir ses connaissances ne se limite pas par l’âge. Même à 40 ans, il est encore possible de suivre une formation professionnelle. Cette dernière permet, en effet, d’améliorer la qualification professionnelle et d’évoluer dans sa carrière. Sachez que certains organismes et établissements proposent des formations gratuites aux candidats adultes.

Une formation CAP petite enfance

Suivre une formation CAP petite enfance permet aux adultes de suivre une formation gratuite ou rémunérée. En suivant cette formation CAP, les adultes peuvent en même temps recevoir un salaire. La formation en alternance permet, en particulier, de cumuler emploi et études dans le même domaine. Elle doit impérativement passer par un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation. Le contrat d’apprentissage est dédié aux personnes âgées de 15 à 25 ans. Il a une validité de 1 à 3 ans. Sa rémunération varie en fonction du pourcentage du Smic, mais également de l’année du cycle de formation et de l’âge de l’apprenti. Quant au contrat de professionnalisation, il est destiné aux personnes âgées de 16 à 25 ans, aux bénéficiaires du RSA et aux demandeurs d’emploi. Sa rémunération varie en fonction de l’âge et des acquis du candidat avant le contrat.

La formation en alternance

Si le candidat échoue à l’examen, en formation en alternance, il a le droit de redoubler. En apprentissage, le contrat fera l’objet d’un nouveau contrat, tandis qu’en professionnalisation, il aura lieu un renouvellement de contrat. Les personnes âgées de 18 ans et plus perçoivent des avantages sociaux. Il à noter que l’entreprise d’accueil n’est pas obligé d’embaucher l’apprenti à la fin du contrat, bien que les chances du candidat à être intégré en CDD ou CDI soient élevées.

Bénéficiez d’une formation gratuite

Toutefois, si le candidat n’a pas la possibilité de suivre la formation CAP petite enfance en alternance, il pourrait bénéficier d’une prise en charge sous certaines conditions. S’il est un salarié du privé, la prise en charge sera effectuée par le Fongecif. Pour un salarié public, le congé professionnel sera pris en charge par l’administration. Pour un demandeur d’emploi, la prise en charge sera attribuée à Pôle emploi ou à certains conseils généraux via le programme départemental d’insertion. En outre, les bénéficiaires du RSA peuvent obtenir prises en charge partielles.