Boostez votre carrière professionnelle avec une formation sur-mesure !

formation sur-mesure

Que l’on soit salarié en poste depuis des années ou fraîchement embauché, l’on est confronté parfois à la nécessité ou l’envie d’acquérir de nouvelles compétences pour travailler de façon plus efficace ou pour se voir confier des responsabilités. Toutefois, la perspective de reprendre de longues études coûteuses en effraie et en décourage plus d’un, alors que des solutions existent ! 

Un retour sur les bancs de l’école personnalisé

Loin des cours rébarbatifs que vous avez pu connaître, les formations pour salariés ciblent les compétences précises qui vous font défaut ou que vous cherchez à mettre en valeur. Celles-ci sont souvent dispensées par des instituts spécialisés, qui ciblent alors des compétences aussi variées que possibles, ou des formations plus théoriques, souvent dans de grandes écoles qui ouvrent leurs portes aux élèves adultes.
L’un des exemples les plus évidents est le programme Science Po Executive Education, qui reflète bien l’offre de formation qui existe dans le domaine. Des courts stages intensifs de quelques jours à la formation sur le long terme, à raison de quelques demi-journées par mois pendant un ou deux ans, tout est mis en oeuvre pour faciliter l’accès à ce droit du salarié.

Tout le monde a droit à la formation

Il faut savoir qu’il est rare qu’un employeur refuse une formation à ses salariés, si tant est qu’elle est demandée suffisamment tôt, et que le nombre d’employés absents sur la période (congés, autres formations…) n’est pas trop élevé.
Les deux moyens les plus communément utilisés pour obtenir l’accès à une formation sont le Congé Individuel de Formation (CIF) et le Compte Personnel de Formation, tous deux sous la responsabilité du gouvernement. Le premier vous est dû par l’entreprise après au moins deux ans de bons et loyaux services consécutifs, et peut vous permettre d’obtenir jusqu’à un an de formation, mais demande un certain temps (jusqu’à six ans) avant d’être réutilisable. Le second est quant à lui crédité de vingt-quatre heures de formation pour chaque année où vous êtes salarié, utilisables à loisir.
Vous retrouverez sur le site du gouvernement tout le fonctionnement du CPF et du CIF, ainsi que les conditions d’obtention de ces périodes de formation auprès de votre employeur.

Des indemnités possibles

L’Etat français a fait de la formation l’une de ses priorités, notamment pour prémunir les salariés du chômage. En rendant son profil plus attractif et en valorisant ses compétences, le travailleur met en effet toutes les chances de son côté.
Pour cette raison, le temps de formation, s’il est réalisé sur le temps de travail, donne droit à la même rémunération que le temps de travail usuel. Si ce temps de formation a lieu sur le temps libre du salarié, une indemnisation pouvant atteindre 50% de son salaire peut lui être accordée, en plus de sa rémunération habituelle.
De plus amples informations sur les diverses méthodes de financement existent sur le site officiel de l’IFOCOP, agent majeur de la formation de salariés, en cliquant ici.

Formez-vous !

Rien ne doit entraver la formation, que ce soient la nature de celle-ci, l’âge et l’ancienneté du salarié, ou encore ses moyens financiers ! De plus, il est de bon goût de mettre en valeur l’expérience d’une formation, et celle-ci peut faire la différence dans un marché de l’emploi en perpétuelle évolution.

Comment préparer les épreuves de bac et de concours d’école de commerce en même temps ?
Formation en extension et pose de cils