4 méthodes pour apprendre l’anglais à 50 ans

anglais

Est-il trop tard pour apprendre l’anglais ? En tant que quinquagénaire, vous pourriez vous poser cette question. Mettez tout de suite ce doute de côté : il n’y a pas d’âge parfait pour commencer à parler une nouvelle langue. De plus, il n’existe pas une méthode d’apprentissage unique. En fonction de votre personnalité et de vos besoins, vous trouverez forcément celle qui vous convient. Apprendre l’anglais quand on a 50 ans n’a jamais été aussi facile, suivez ce décryptage !

1. Suivre une formation grâce à un dispositif de l’État

La première méthode qui pourrait intéresser les quinquagénaires concerne une aide qui a été mise en place par l’État. Il s’agit du Compte Personnel de Formation (le CPF), qui grossit au fur et à mesure que les actifs travaillent. Dès leurs premiers euros acquis à partir de l’âge de 16 ans et jusqu’au départ à la retraite, les actifs cumulent une somme d’argent qui correspond à leurs années de travail. Ces euros permettent d’accéder à des heures de formation professionnelle. Ainsi, un senior qui a envie d’apprendre sérieusement l’anglais grâce à une formation reconnue a tout intérêt à utiliser de dispositif de financement pour son projet. Une formation d’anglais avec le CPF garantit une mise en relation avec des organismes reconnus. Les professeurs sont certifiés et natifs et peuvent dispenser des cours particuliers pour les personnes qui le veulent. Voilà une bonne manière d’apprendre concrètement l’anglais, en dépensant peu d’argent. Toutes les informations d’éligibilité sont disponibles sur le site dédié au CPF.

2. Participer à des voyages linguistiques pour seniors

La deuxième alternative consiste à mêler l’utile à l’agréable. Quoi de mieux que de s’immerger directement dans un pays anglophone pour apprendre à parler avec aisance la langue de Shakespeare ? Pour cela, il est possible de participer à des voyages linguistiques. Contrairement aux idées reçues, ce genre de séjour n’est pas réservé uniquement aux étudiants. Les seniors peuvent également s’inscrire pour une durée déterminée à une école de langue internationale et visiter en même temps le pays. Pour ce faire, il convient de se diriger vers des organismes sérieux, qui ont l’habitude de gérer ce genre de voyages. Il est d’ailleurs possible d’en trouver via le compte personnel de formation ! Certains sont labellisés, ce qui offre l’assurance de bénéficier d’un apprentissage de qualité. L’enseignement est pris en compte, mais également l’hébergement sur place. Les apprenants assistent à leurs cours durant un certain nombre d’heures par semaine, puis ont le champ libre pour faire leurs activités.

3. Multiplier les médias pour apprendre l’anglais

Pour les quinquagénaires qui ne sont pas des globe-trotteurs ou qui veulent apprendre l’anglais à moindre coût, il existe une méthode qui devrait les séduire. Il s’agit de se tenir au courant de ce qui est produit dans le monde de la culture. Les supports médias sont désormais nombreux et sont accessibles, pour la plupart, au plus grand nombre. Commencez par regarder les films et les séries que vous connaissez déjà en version originale pour ne pas sauter dans le vide. Vous pourrez alors gérer les sous-titres comme vous le souhaitez, tout en vous familiarisant avec la prononciation. Les podcasts sont aussi un excellent support pour mémoriser des expressions et du vocabulaire. Ces web radios tenues par des professionnels et des profanes passionnés par une thématique s’écoutent partout où vous êtes et peuvent vous accompagner durant vos sorties. Cette approche ludique est un excellent complément à un apprentissage plus scolaire et sérieux. Les contenus sont souvent gratuits et consultables facilement.

4. Apprendre l’anglais en ligne grâce aux applications

Les applications rencontrent un certain succès et ne sont, là encore, pas réservées qu’au moins de 50 ans. Vous cherchez à savoir si l’anglais vous convient vraiment ? Ceci est un bon moyen de se confronter aux particularités d’une langue. Vous ne vous engagez pas immédiatement dans une formation payante et vous appréhendez l’anglais sans qu’il n’y ait d’enjeux à la clé. Les applications de langues sont nombreuses et fonctionnent quasiment toutes de la même manière. Vous avez accès à du contenu gratuit jusqu’à un certain stade puis pouvez souscrire un abonnement pour bénéficier d’un suivi plus poussé. Dans tous les cas, vous vous exercez à répondre à des questions de vocabulaire, de grammaire, de conjugaison et voyez les bases de la langue. Ces outils enregistrent votre progression et vous challengent. Néanmoins, il n’y a pas de professeur particulier pour vous motiver. Cette méthode d’apprentissage simplifiée ne vous sera utile que si vous mettez un point d’honneur à être régulier dans le suivi des cours.

5 conseils pour se reconvertir dans les métiers de la vente
Quels sont les enjeux du management des ressources humaines ?