Auxiliaire vétérinaire : En quoi consiste le travail ?

vétérinaire

Appelé aussi assistant-vétérinaire ou aide-vétérinaire, un auxiliaire vétérinaire est une personne qui prouve de la passion pour les animaux. Cependant, être passionné par les bêtes ne suffit pas pour devenir un auxiliaire vétérinaire. On doit étudier et faire une formation auxiliaire vétérinaire pour acquérir des connaissances nécessaires sur ce métier. Et aussi, avant d’entamer sur ce secteur, il est important de découvrir en quoi consiste ce travail, les conditions de travail et certaines informations utiles.

La description du métier d’auxiliaire vétérinaire

Un auxiliaire vétérinaire est le collaborateur ou le bras droit du vétérinaire, qu’il soit AVQ (auxiliaire vétérinaire qualifié) ou ASV (auxiliaire spécialisé vétérinaire). Il s’occupe des rendez-vous, gère le dossier du client et il accueille les clients ainsi que leurs animaux. Son travail se recentre également sur la préparation des commandes de médicaments et de produits. Envers une clientèle, il a pour mission de donner conseil sur les soins, de produits alimentaires, d’hygiène, l’achat d’accessoires, etc.

En tant qu’assistant vétérinaire, à part les tâches de gestion et de secrétariat du cabinet, il seconde le vétérinaire lors des soins ou des interventions chirurgicales pratiquées en clinique ou au cabinet. Ainsi, il peut être embauché par un cabinet, voire une clinique privée. Plus rarement, il travaille à la campagne, mais en ville pour la plupart du temps. L’AVQ effectue un entretien des cages, nettoie et désinfecte les locaux et le matériel, car la propriété doit être régulièrement impeccable. Pour pouvoir accomplir correctement les fonctions d’un assistant-vétérinaire, il faut assister à une formation auxiliaire vétérinaire.

Les études pour devenir auxiliaire vétérinaire

Afin d’exercer cet emploi, le travail admet deux qualifications. À savoir que la formation auxiliaire vétérinaire n’est pas destinée aux mineurs à cause de la normalisation sur la radioprotection. Pour dénicher des titres officiels, l’APFORM est l’unique organisme national légalement habilité à en délivrer. Les formations sont :

  • Pour le niveau CAP : une formation avec une durée d’un an pour avoir le titre certifié d’AVQ. Ce diplôme est exclusivement en alternance en l’honneur d’un contrat de professionnalisation. Alors, être titulaire d’un CAP agricole ou d’un CAP est nécessaire. Pour les étudiants, il faut être âgé de 18 à 26 ans et plus de 26 ans pour le public handicapé ou les demandeurs d’emploi.
  • Pour le niveau BAC : la formation a pour durée deux ans pour obtenir un diplôme professionnel ou d’auxiliaire spécialisé vétérinaire ASV. Ce titre est dans la cadre d’un contrat de professionnalisation. Pareil au CAP, l’âge est compris entre 18 et 26 ans pour les étudiants et plus pour les demandeurs d’emploi.

Les qualités requises pour être un auxiliaire vétérinaire

À part les connaissances obtenues de la formation auxiliaire vétérinaire, certaines qualités sont essentielles à avoir pour exercer la profession en question.

  • La qualité fondamentale est la passion pour les bêtes. Avoir cette affection est primordiale dans l’exercice de ce travail. Ainsi, vous ne devez pas être allergies aux animaux, encore moins aux produits chimiques. En fait, être apte est exigé.
  • Pour produire un contact plus facile et plus simple avec les fournisseurs et les clients, l’assistant doit avoir l’aisance dans les relations interpersonnelles.
  • Nécessiter une notion des bases en médecine vétérinaire et sur les matériaux de soins comme la pathologie, l’anatomie, la biologie…
  • Avoir le sens de l’organisation qui vous permet de vous concentrer mieux sur le métier. Sachez que cette branche a une durée de travail légale de 35 heures par semaine et peut atteindre 48 heures maximum. Sur 12 semaines, la durée peut être 44 heures en moyenne. En effet, elle dure 8 heures par jour selon la législation. En plus, la majorité du temps, un auxiliaire vétérinaire travaille dans des cliniques personnelles ou des cabinets selon les conditions de travail.
Meilleures solutions pour augmenter ses chances de trouver un emploi
Former les jeunes diplômes dans les systèmes d’information pour faciliter leur insertion professionnelle