5 bonnes raisons de suivre une formation en mécanique automobile

mécanique automobile

Les années passent, mais le secteur automobile reste résilient de la crise économique. L’augmentation des immatriculations des voitures hybrides en 2021 témoigne de cette résistance. En France, la filière automobile constitue d’ailleurs un contributeur d’emplois. Alors désireux de travailler dans ce milieu qui recrute ? Voici 5 bonnes raisons de suivre une formation en mécanique automobile.

1. Bénéficier d’un accompagnement efficace

La formation en maintenance automobile contribue à l’efficacité de l’apprenti une fois sur terrain. L’organisme formateur s’engage dans ce cas à booster les performances de celui-ci avant son insertion dans le secteur automobile. Le programme présente l’avantage d’être accessible aux acteurs de ce milieu, du dépanneur-remorqueur au carrossier, technicien en atelier mécanique. Le programme vise à former les participants pour leur permettre de répondre aux besoins sur le marché. On cherche à améliorer les compétences des techniciens de la réparation automobile. En effet, ce métier a largement évolué au fil des années. Les interventions imposent de plus en plus le recours aux nouvelles technologies. Les mécaniciens sont aussi amenés à utiliser davantage de nouveaux outils. Alors sans une bonne formation, difficile d’évoluer dans l’univers de la mécanique automobile.

2. La possibilité de se former à distance

La flexibilité de la formation constitue une autre bonne raison pour s’intéresser à la réparation mécanique. Désormais, il est possible de se former en mécanique auto en ligne. Cette flexibilité permet aux intéressés d’apprendre à leur rythme. De plus, le programme est concocté par des formateurs disposant d’une expertise pointue en matière de mécanique auto. De quoi garantir l’efficacité de la transmission du savoir dans ce domaine très technique. Pour répondre aux besoins variés de formation, le programme comprend d’ailleurs plusieurs modules. À côté de la formation dédiée aux Poids lourds, on retrouve la formation carrosserie et peinture.

La formation habilitation électrique, également disponible en ligne, reste aussi prisée. Elle a pour objectif d’habituer les apprentis à une technologie récente en phase de s’imposer dans le secteur automobile. En effet, le programme traite particulièrement les motorisations électriques et hybrides, de plus en plus disponibles sur les voitures récentes. Rappelons qu’aujourd’hui, ils sont nombreux les constructeurs automobiles misant sur la combinaison du moteur thermique avec le moteur électrique.

3. Prétendre à des postes bien rémunérés

Travailler dans un garage automobile n’est pas seulement passionnant. C’est aussi une expérience motivante en ce qui concerne le salaire. Les interventions des mécaniciens ne se résument pas seulement au remplacement des pièces. La mécanique automobile rassemble un large éventail de postes. C’est pourquoi il existe plusieurs formations en fonction de la spécialisation souhaitée. Parmi les postes largement sollicités dans ce cadre figurent les points suivants :

  • Mécanicien(e) spécialiste des véhicules industriels
  • Mécanicien(e) spécialiste des véhicules utilitaires
  • Technicien(e) automobile
  • Électromécanicien(e)
  • Contrôleur (se) technique
  • Carrossier(ière)

Bien entendu, la rémunération des spécialistes en mécanique automobile dépend de plusieurs paramètres. Ainsi, la localisation géographique peut par exemple avoir un impact sur le salaire. Devenir mécanicien dans une grande ville comme à Paris ou Marseille permet d’aspirer à un salaire plus élevé.

4. Se préparer pour l’évolution majeure prévue du marché automobile pour 2035

Les réparations mécaniques dans un garage automobile connaîtront un virement majeur d’ici 2035. En effet, cette date marquera l’interdiction totale de la vente de véhicules neufs à essence en Europe. Les interventions mécaniques vont donc de plus en plus concerner les voitures hybrides. Se former en mécanique automobile dès maintenant permet d’affronter ce changement. De leur côté, les organismes formateurs se sont préparés depuis longtemps à cette révolution. Certains proposent déjà des modèles permettant de répondre aux besoins dans ce cadre comme la formation habilitation électrique. Évidemment, se former en mécanique c’est aussi gagner en habilité et prévenir au mieux les risques de ce métier. Devenir mécanicien exige en effet d’être polyvalent. En plus de la réparation, l’ouvrier se charge de l’entretien et la maintenance de plusieurs marques de véhicules.

5. Intégrer l’industrie automobile grâce à une formation rapide et efficace

Les formations sur la mécanique auto favorisent l’insertion dans un secteur qui recrute. Mais il s’agit avant tout de gagner en rapidité dans l’apprentissage des principes de base pour travailler dans ce milieu. Les formateurs mettent tout en œuvre pour aider les apprentis à résoudre rapidement les pannes. Ceux-ci vont aussi gagner en habilité pour les entretiens les plus courants de plusieurs types de véhicules.

Par ailleurs, les programmes de formation sont conçus pour permettre aux participants de s’adapter aux besoins sur le marché. En effet, il est loin cette époque où les pannes des véhicules sont souvent mécaniques. Aujourd’hui, les problèmes auxquels sont confrontés les garagistes sont soit d’origine électriques, soit électroniques.

Il est donc nécessaire d’avoir les compétences nécessaires pour résoudre ces problèmes assez délicats. La seule solution pour y parvenir est de se former efficacement aux évolutions technologiques dans l’industrie automobile.


4 méthodes pour apprendre l’anglais à 50 ans
5 conseils pour se reconvertir dans les métiers de la vente