Comment devenir kinésithérapeute sans concours ?

kinésithérapeute

Depuis 2017, les instituts de formation en masso-kinésithérapie ou IFMK ne recrutent des étudiants qu’après avoir réussi une année en PACES ou STAPS. Et à ce stade, pour devenir kinésithérapeute, les études pour kinésithérapeute ne sont accessibles que par voie de concours. Mais peut-on devenir kiné sans concours ? Comment obtenir sa licence en kinésithérapie sans PACES ? Cap sur le sujet.

Les voies les plus répandues pour devenir kiné

La PACES reste le moyen le plus répandu pour devenir kiné en France. L’étudiant en question doit être classé dans le numerus clausus de sa faculté pour avoir la chance d’obtenir une place auprès d’un IFMK. Cet accès est conditionné par le passage à un concours sélectif aux nombres limités. 

À part la PACES, il est aussi possible de passer par des études pour kinésithérapeute en suivant un cursus de L1 STAPS ou Science et Technique des Activités Physiques et Sportives ou de L1 Sciences. Après avoir validé sa première année, l’étudiant peut suivre une formation pour kiné auprès d’un IFMK sous réserve d’être inscrit dans le numerus clausus. Là encore, il faut passer un concours sélectif. 

Ces différents moyens possibles par voie de concours contraignent nombreux étudiants à choisir d’autres options pour devenir kinésithérapeute. Mais qu’en est-il ? Comment accéder à des études pour kinésithérapeute pour être kiné sans PACES ? 

Geds.fr propose des solutions sur mesure pour obtenir une licence en kinésithérapie.

Devenir kiné sans concours grâce à un cursus de licence en kinésithérapie

Pour devenir kiné sans concours, choisir un cursus de licence en kinésithérapie auprès d’une université en Europe est la meilleure des solutions. Accréditée par l’Agence d’Évaluation et d’Accréditation de l’Enseignement Supérieur, la formation pour kiné s’étale généralement sur 4 ans. 

Ces 4 années de formation pour kiné sans PACES ont pour objectif de vous donner les compétences et les connaissances nécessaires pour devenir kiné. La première année d’études se centre sur les bases théoriques du métier de kinésithérapeute. Et à partir de la deuxième année, vous serez amené à faire des études pratiques sur des patients sous la surveillance de véritables professionnels en masso-kinésithérapie. 

Et pour résoudre les problèmes d’équivalence en matière de diplôme, il vous suffira de réaliser 1 stage de 2 mois ou 2 stages d’un mois auprès d’un établissement sanitaire en France en fin de votre cursus et de la 3e année. 

La formation pour kiné grâce à la licence en kinésithérapie depuis une université européenne se réalise avec des cours dispensés en français. Et pour vous initier dans la langue du pays, le programme universitaire inclut des cours en cette langue officielle de façon progressive. En fin de la formation, vous pouvez non seulement devenir kinésithérapeute, mais aussi maitriser d’autres langues en plus du français. 

On notera également que certaines universités en Europe proposent une formation on ostéopathie en plus de la kinésithérapie. Dans ce cas, la durée du parcours est prolongée à 6 ans, mais vous promet une carrière florissante une fois les études finies. 

Comment se passe le cursus pour être kiné sans PACES ?

Le cursus de formation pour accéder au métier de kinésithérapeute auprès d’une université européenne respecte plusieurs conditions même s’il n’y a pas de concours. Pour valider une année, vous devez par exemple valider toutes les unités d’enseignement au cours de cette année, puis suivre et valider des stages pratiques. 

Et comme toute autre étude universitaire, les études pour kinésithérapeute se terminent par la réalisation d’un mémoire de fin d’études ayant pour objectif de montrer que vous avez acquis les compétences et connaissances demandées à un kiné sans PACES. Plus le nombre de stages effectués auprès d’une institution française en kinésithérapie est important, mieux vous serez en mesure d’acquérir des compétences pratiques et maitriser votre futur métier. 

Les meilleures formations destinées aux jeunes diplômés pour dénicher
Comment devenir un moniteur d’auto-école ?